Ils viennent de rejoindre la communauté

Nos membres / 8998 membres inscrits

nina, MikeRG, antoine, Mimi 57400, Verdades, haribo, Lolo, Candice, Hoa, qent1, Lilly, jeanjean55, sakura, Aalrihaus, Annah, Kenny, Jose, Elo, Ridz, lili,

Vous êtes une Association ?

Annuaire d'associations partenaires

Faites connaître votre association auprès des membres de Sympathy World, en rejoignant nos partenaires.

Inscrivez-vous !

Vous êtes un Professionnel de la santé ?

Annuaire d'associations partenaires

Vous souhaitez mettre vos compétences au service des membres de Sympathy World ?

Inscrivez-vous !

Sympathy World soutient leurs actions

Burn out

Burn Out & Dépression : Le rôle des proches

Comment Aider Un proche victime d’un burnout?

Nous avons récemment parlé des causes du burnout et avons étudié des pistes à explorer lorsque cela nous arrive, vous pouvez retrouver notre article sur le lien suivant :

STRESS AU TRAVAIL : BURN OUT

Mais autour de la personne qui vit ce mal-être, il y a une famille, un conjoint, des proches… Il est important de savoir comment réagir face à ces situations, car certaines attitudes auront des répercussions négatives même si elles partent d’une bonne intention. Le burn out peut être causé par différents facteurs, qu’ils soient professionnelles, personnelles ou chimiques, ses causes devront être identifiées par le concerné, mais aussi par son entourage. Même s’il est difficile d’aider un proche dans cette situation, car lié émotionnellement à lui, les jugements portés seront moins objectifs, que ceux de professionnels ou d’inconnus vivant une situation similaire, le rôle des proches et notamment du conjoint reste un facteur déterminant en terme de soutien moral.

Ce qu’il faut absolument éviter :

    Ne banalisez pas la situation Ne cherchez pas à faire culpabiliser votre proche
  • Evitez de parler des conséquences de la maladie comme un reproche « nous n’avons plus de vie sociale » ou encore « c’est une question de volonté pour s’en sortir» Ce type d’argument risquerait de le laisser dans sa spirale de dévalorisation.
  • Rejeter ses initiatives
  • « Pourquoi aller voir un psy, tu n’en as pas besoin » ou « Pourquoi quitter ton emploi ce n’est pas la solution »
  • A l’inverse, éviter de pousser la personne à consulter en la brusquant
  • Il est préférable d’amener le sujet, en écoutant les maux de l’autre, de l’encourager, de lui proposer de l’accompagner. Tout doit être suggéré mais jamais imposé. Dans un premier temps, il vaut mieux parler d’aller voir son médecin traitant, qui lui conseillera de voir un psychologue, venant d’un professionnel, cela sera plus rassurant.

Ce que vous pouvez faire :

Accompagner son proche chez son thérapeute est une très bonne chose, autant pour le malade qui sentira l’attention qu’on lui porte, que pour le professionnel qui pourra se servir des informations fournies et qui pourra aussi vous guider afin d’avoir en toutes circonstances la bonne attitude.

  • Être à l’écoute, sans jugement.
  • Rassurer la personne, lui parler de ses progrès, du bon côté des choses.
  • Eviter l’isolement, en poussant le malade à rester au contact de ses amis.
  • Encourager à prendre soin de soi, en l’accompagnant faire du sport par exemple. (De plus la pratique d’exercices physiques aide à libérer des hormones qui atténuent le stress et la dépression). Mais aussi prendre du temps pour soi, pour sa famille (Séances de relaxation, sortie en famille…).
  • Laisser de l’espace, si votre proche vous annonce qu’il souhaite quitter le foyer quelque temps, encouragez le dans sa démarche.
  • Jouez sur l’alimentation, même si cela n’est pas la solution miracle, certains aliments renferment des vitamines et minéraux aux propriétés étonnantes (A votre avis, pourquoi dit-on que le chocolat est bon pour le moral ?) N’hésitez pas à consulter un nutritionniste !
  • Si la situation est préoccupante et qu’il est question de suicide, n’hésitez pas à appeler à l’aide, différents organismes sont là pour vous venir en aide, n’attendez pas l’aval de votre proche si vous sentez que la situation pourrait déraper.
  • MAIS SURTOUT ! NE VOUS OUBLIEZ PAS !

La dépression et le burnout affectent souvent la famille autant que la victime. C’est pourquoi il est important d’avancer ensemble sur le chemin de la guérison. Sympathy World n’est pas réservé aux personnes vivant le mal-être, mais accueille aussi ces proches souvent désemparer par la situation. L’implication des familles dans la guérison est primordiale !



Le 18-12-2015 à 20:05:30

TAGS

Connectez-vous pour commenter cet article.
Aucun commentaire